[Covid-19] La Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Saclay se mobilise

Face aux tensions d’approvisionnement des solutions hydro-alcooliques sur le plan national en début de confinement, les pharmaciens sapeurs-pompiers des Services Départementaux d’Incendies et de Secours (SDIS) d’Île-de-France , la Gendarmerie Nationale et la Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Saclay située à Châtenay-Malabry se sont mobilisés.

 

Face à la rupture massive de solutions hydro-alcooliques (SHA) et de masques chirurgicaux liée à la crise sanitaire du Covid-19, des étudiants pharmaciens sapeurs-pompiers volontaires et enseignants-chercheurs de la Faculté de Pharmacie, les pompiers des SDIS d’Île-de-France et la Gendarmerie Nationale ont décidé de palier à ce manque en unissant leurs forces.

 

Grâce à l’autorisation donnée par le Ministère de la Santé d’accorder aux pharmacies d’officine et hospitalières de fabriquer les SHA, la Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Saclay a été choisie pour abriter une unité de fabrication zonale de Solution Hydro-Alcoolique dès le 13 mars 2020. En effet, la Faculté a l’avantage de proposer un endroit adapté (matériels de TP mis à disposition, évacuation des vapeurs d’alcool conformes aux normes) et une main d’œuvre qualifiée et disponible (NDRL : les Universités sont fermées depuis le 17 mars 2020).

 Ainsi, sous l’initiative du Pr Amélie BOCHOT et du Pharmacien Commandant Vivien VEYRAT, enseignants-chercheurs, pompiers et gendarmes se sont réunis au cours de dix sessions de production. Avec une production d’environ 600L par session au début de cette initiative, cette fabrication a doublé au cours des semaines grâce à la mobilisation de plus en plus nombreuse de volontaires qualifiés et à l’arrivée de matières premières.

 

 

Au début de la production, les SHA ont été élaborées à partir de la formulation 1 de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à base d’éthanol. Or, la pénurie en éthanol a obligé nos professionnels de santé  à s’adapter en utilisant également la formule 2 à base d’isopropanol.

L’afflux de dons de la part de grossistes répartiteurs pharmaceutiques, de sociétés spécialisées dans les produits dermato-cosmétiques et spécialistes du flaconnage ont permis aux équipes mobilisées de produire 1 200L pour le SDIS d’Île-de-France par session soit près de 12 000L au total ! 1 000L ont également été distribués à la Gendarmerie Nationale.

 

Cette production, plus qu’essentielle pour les personnes en première ligne face au virus, a permis la continuité des activités des  SDIS, de la Gendarmerie Nationale et de certaines structures hospitalières du 78 et du 92.

 

Briefing, production, mise en bouteille, étiquetage… découvrez les témoignages des équipes ayant participé à cette production inédite de SHA :

 

A la différence des produits commerciaux habituels, ces SHA se présentent sous forme liquide et non d’un gel, mais leurs propriétés protectrices face aux agents infectieux manuportés demeurent inchangées.

Le lavage régulier des mains à l’eau et au savon doit rester la priorité dans les lieux munis d’un point d’eau

 

Contact : communication.pharmacie @ universite-paris-saclay.fr 

Crédits photos : UFR Pharmacie - Université Paris-Saclay